Extrait du journal de soumission Soirées BDSM

Un dîner (presque) parfait – partie 1

27 Décembre 2020

Nos Maîtres me demandèrent de la préparer le temps qu’ils s’affairaient à leurs occupations. Je la fis s’allonger sur leur large table basse, je sentais son appréhension, celle qui se niche au creux du ventre quand on sait que notre fantasme est sûr le point de se matérialiser. A sa demande je lui passais un bandeau sur les yeux pour mieux qu’elle apprécie chaque sensation. 

Et me voilà entrain de préparer mon œuvre d’art, je dressais les victuailles sur son corps comme si je préparais une table de fête, je souhaitais avoir un esthétisme parfait pour qu’elle soit aussi agréable à déguster qu’à regarder. Prenant mon rôle à cœur j’en oubliais presque la présence de son corps pour uniquement me livrer à ma tâche dresser une belle table pour nos Maîtres, au moment où j’allais poser des mets chauds je m’inquiéta tout de même que cela soit supportable.

Je me reculais pour mieux l’observer, je la sentais frémissante de désir, je me demandais qu’elle devait être les sensations de ces différentes matières sur son corps. Nous prîmes place tout autour d’elle, puis nous commençâmes à déguster l’apéritif, tantôt nos mains effleurées sont corps, tantôt nos bouches en mangeant à même notre table, elle avait du mal à garder son calme et à ne pas faire transparaître son excitation

Ce repas était le plus sensuel qu’il nous avait été donné de faire, sa peau s’hérissée à chaque frôlement, quelques gémissement s’échappés lorsque nos bouches frôlées son entre jambe. Nous nous amusions à la tourmenter et la nourrir, la beauté de la scène n’avait d’égal que l’excitation de chacun des participants.

Mon Maître me demanda de débarrasser puis de nettoyer cette table de chair avec ma langue, pour qu’il ne reste plus une miette ou une trace de gras sous peine d’être puni si c’était le cas, je m’appliquais du mieux que je pouvais pour mener à bien ma tâche parcourant son corps avec ma langue m’attardant un peu sur son sexe et ses tétons, l’expérience fini je m’approchai de son visage pour lui délivrer un tendre baisé, elle se mit à sangloter repu de ce trop plein d’émotions et de ce fantasme qui venait de prendre vie. 

Pour lire la suite c’est par ici.

Vous pourriez également aimer...

1 commentaire

  1. […] Si vous avez loupé la première partie c’est par ici […]

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *